0.5 C
Alba Iulia
mercredi, décembre 11, 2019
  • ACCUEIL

Conflit casamançais: Goudomp encore sous la menace des mines

Must Read

Lettre ouverte de l’ex Ministre Cheick Oumar Sissoko à Emmanuel Macron

Mon poste de secrétaire général de la FEPACI, m’oblige à un devoir de réserve. Mais l’appel irrespectueux...

Ziguinchor : Les prouesses de Alioune Fall, un autodidacte, créateur d’un véhicule ‘’Made in Sénégal’’

Vouloir, c'est pouvoir! C'est le leitmotiv de ce sénégalais du nom d'Alioune Fall, un homme qui tend...

Arrestation de Guy Marius Sagna et Cie : Le Frn dénonce «les répressions contre les manifestations et les obstacles à la libre expression»

Après l’arrestation et l’emprisonnement de Guy Marius Sagna et Cie, le Front de résistance nationale (Frn)...

« Soumis à la convention d’Ottawa qui engage le Sénégal depuis 1998, nous avons pour mission de nettoyer toutes les trois régions de la Casamance des mines anti-personnel. Mais ces activités de déminages se déroulent dans un contexte de crise qui n’est pas complètement éteinte ». Cette déclaration est du colonel Barham Thiam, le directeur du Centre national d’actions anti mines au Sénégal (Cnams).

Cette situation de ni guerre ni paix justifie, selon le colonel Thiam, la lenteur dans le nettoyage effectif des localités encore sous le feu des mines. « Dans le département de Goudomp, il y a des localités, pour ne pas toutes les citer de mémoire, dont la suspicion est confirmée et nous sommes en action dans ces zones« , a dit le patron du Cnams.

M. Thiam n’a pas manqué au cours du Comité régional de développement (Crd) consacré à la question, de souligner les difficultés rencontrées. Il s’agit d’abord des intempéries liées à l’hivernage (les ravinements peuvent déplacer les mines), le financement très coûteux (5000 F Cfa par mètre carré déminé), l’importante surface à déminer (1.200.000 m2).

Mais le directeur du Cnams ne paerd pas espoir avec l’appui du gouvernement du Sénégal et de ses partenaires techniques et financiers qui, dit-il, vont relancer la reprise des travaux en fin novembre, pour permettre au Cnams d’achever sa mission le 1er mars 2021, conformément à la volonté de la convention d’Ottawa.

Avec Leral.net

- Advertisement -
- Advertisement -

Latest News

Lettre ouverte de l’ex Ministre Cheick Oumar Sissoko à Emmanuel Macron

Mon poste de secrétaire général de la FEPACI, m’oblige à un devoir de réserve. Mais l’appel irrespectueux...

Ziguinchor : Les prouesses de Alioune Fall, un autodidacte, créateur d’un véhicule ‘’Made in Sénégal’’

Vouloir, c'est pouvoir! C'est le leitmotiv de ce sénégalais du nom d'Alioune Fall, un homme qui tend vers son demi-siècle d’existence sur...

Arrestation de Guy Marius Sagna et Cie : Le Frn dénonce «les répressions contre les manifestations et les obstacles à la libre expression»

Après l’arrestation et l’emprisonnement de Guy Marius Sagna et Cie, le Front de résistance nationale (Frn) dénonce «les répressions contre les...

Premier anniversaire : Le Musée des civilisations noires veut plus de visites scolaires

Les évènements prévus pour la célébration du premier anniversaire du Musée des civilisations noires visent à répondre à l’objectif de ce lieu...

Tournoi de la zone ouest A de l’UFOA : Le Sénégal bat le Mali en finale

L’équipe du Sénégal des moins de 20 ans (U20) a remporté le tournoi de la zone ouest A de l’Union des fédérations...
- Advertisement -

More Articles Like This

- Advertisement -